Le secteur de la défense de l’Ontario est composé de sociétés de divers secteurs qui créent des produits et des services destinés aux clients militaires et de la sécurité, y compris dans les domaines de l’aérospatiale, de l’espace, de la marine, des véhicules de combat, des munitions et des armes, des systèmes du soldat et du C4ISR (commandement, contrôle, communications, informatique, renseignement, surveillance et reconnaissance).

Le secteur de la défense de l’Ontario en chiffres

5,1 G$
de ventes
Pid de
2,87 G$
Plus de 14 000
travailleurs directs
3
des 5 principales sociétés du secteur de la défense au monde
16
universités offrant des programmes d'ingénierie variés
Plus de 300
entreprises fournissant des produits et des services de défense
Plus de 50 %
des recettes proviennent de l'exportation

Qui est établi ici?

  • Aeryon Labs
  • Armatec
  • Babcock Canada
  • BMT Fleet
  • Clearpath Robotics
  • CMC Electronics
  • Collins Aerospace
  • Colt Canada
  • DEW Engineering
  • DRS Technologies Canada
  • General Dynamics Land Systems Canada
  • General Dynamics Mission Systems Canada
  • Heroux-Devtek
  • HISS
  • Honeywell
  • IMT Defence
  • L-3 Communications ESS
  • L-3 Wescam
  • Lockheed Martin Canada
  • Magellan Aerospace
  • NP Aerospace
  • Precision Castparts
  • Raytheon Canada
  • Thales Canada

EN VEDETTE : L-3 WESCAM

Une image montrant la caméra MX-10GS de L-3 WESCAM, qui est ronde et dorée.
Caméra MX-10GS de L-3 WESCAM

L-3 WESCAM, de Burlington, établit des partenariats avec plus de 60 fournisseurs de l’Ontario pour mettre au point des caméras et des capteurs de surveillance aérienne, terrestre ou maritime de haute technologie destinés à des applications militaires. Voici sa caméra MX-10GS. Les systèmes de caméra de L-3 Wescam sont utilisés dans le monde entier. Ses clients comprennent le service aérien de la police nationale du Royaume-Uni, le service de recherche et de sauvetage de la Norvège et l’unité d’intervention d’urgence de l’armée de l’Espagne.

Nous remportons de gros contrats

  • L’entreprise d’Ottawa General Dynamics Mission Systems–Canada (GDMS) fournit à l’armée canadienne des systèmes de communications et d’information sophistiqués qui l’aideront à orienter et à diriger les opérations terrestres.
  • L’entreprise d’Ottawa DRS Technologies Canada est en train de mettre au point une technologie d’ensemble d’enregistrement des incidents en vol déployable (DFIRS) pour les avions F/A-18 de Boeing. Les enregistreurs de vol seront en mesure de se séparer d’un aéronef dès le début d’un incident et d’émettre des signaux de détresse.
  • L’entreprise BCS Automation de Belleville fournit un système de contrôle et de surveillance navals au nouveau navire hauturier de science océanographique du Canada afin d’offrir au personnel à bord des renseignements immédiats sur les activités du navire.
  • L’entreprise NP Aerospace de Burlington a décroché un contrat avec le ministère de la défense britannique afin de prendre en charge son parc de 2 200 véhicules à mobilité protégés.
  • L’entreprise exactEarth de Cambridge fournit à l’Agence européenne pour la sécurité maritime (AESM) des services AIS (système d’identification automatique) par satellite pour identifier les navires, éviter les collisions et obtenir des renseignements de localisation.

Centres de l’Ontario en matière de collaboration industrie et recherche-enseignement

Le secteur de la défense fait de plus en plus appel à un cadre de R-D plus collaboratif et externe.

Le secteur de la défense de l’Ontario est un écosystème d’innovation qui offre les solutions aux défis du secteur de la défense de demain.
Le secteur de la défense de l’Ontario est un écosystème d’innovation qui offre les solutions aux défis du secteur de la défense de demain.

L’Ontario a joué un rôle important auprès d’organismes scientifiques de renommée mondiale, notamment les Instituts de recherche en santé du Canada, le Conseil national de recherches et Génome Canada. Ces organismes établissent des partenariats directement avec des entreprises pour diriger l’innovation et stimuler les découvertes, en plus de disposer d’un mélange diversifié de chaînes industrielles, de milieux universitaires et de chaînes d’approvisionnement afin de soutenir un environnement riche pour la R-D, l’innovation, la commercialisation et la production. Nombre des petites et moyennes entreprises de défense de l’Ontario participent activement à la R-D dans des créneaux technologiques comme les véhicules sans pilote, les systèmes de détection avancés, la guerre électronique et la cybersécurité.

Un chercheur du centre d’excellence en aviation, du Collège Confederation à Thunder Bay, en Ontario, travaillant avec du matériel.
Un chercheur du centre d’excellence en aviation, du Collège Confederation à Thunder Bay, en Ontario, travaillant avec du matériel.

L’Ontario accueille des centres de recherche gouvernementaux de pointe, y compris l’Institut de recherche aérospatiale du Conseil national de recherches, le laboratoire David Florida de l’Agence spatiale canadienne, les installations de l’agence Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC) à Ottawa et à Toronto et le Fraunhofer Institute à London. D’autres centres spécialisés comme le Centre d'innovation de l'Ontario et le réseau provincial de centres régionaux d’innovation offrent des ressources en matière de commercialisation, de soutien consultatif et d’intermédiaires en R-D. Ils collaborent avec des entreprises de divers secteurs comme les communications et les TI, l’énergie, l’aérospatiale, la fabrication et les sciences de la vie.

Dirigée par le gouvernement fédéral, l’agence Recherche et développement pour la défense Canada comprend huit centres de recherches au Canada combinant des expertises et des installations uniques qui lui permettent de réaliser des travaux de recherche en sciences et en technologie de calibre mondial. Cinq de ces centres sont situés ici même en Ontario :

  • le Centre de recherches de Toronto;
  • le Centre de recherches d’Ottawa;
  • le Centre des sciences pour la sécurité;
  • le Centre d’analyse et de recherche opérationnelle;
  • le Directeur général Recherche et analyse (personnel militaire).

R & D pour la défense Canada – Toronto (RDDC Toronto)

RDDC Toronto est un établissement de recherche et de développement pour la défense et la sécurité nationale axé sur l’efficacité humaine, la science et la technologie. Son personnel effectue des recherches sur les performances individuelles et en équipe, l’interaction entre l’humain et la technologie et les facteurs sociaux et psychologiques qui ont une incidence sur la résolution des conflits.

Les organismes de recherche en matière de défense de l’Ontario ont produit certains des travaux les plus respectés dans le domaine de la sécurité, notamment :

  • un simulateur de réalité virtuelle conçu pour aider les hélicoptères à se poser sur le pont des navires en mouvement;
  • le STING – système de tolérance soutenue aux G à forte accélération qui fournit aux pilotes une protection contre la force G supérieure à tout autre système opérationnel actuel;
  • la recherche sur la disponibilité opérationnelle du personnel et sur la protection de la santé du personnel du laboratoire d’étude des facteurs humains du RDDC Toronto.