Centre-ville de Toronto, Ontario

Par Pamela Kanter, Responsable des affaires économiques, Bureau du commerce et des investissements de l’Ontario à Paris

Entre l’Ontario et la France, des partenariats résilients

Il est incontestable que la pandémie de COVID-19 a encouragé les marchés mondiaux à innover, à accélérer la cadence et à faire preuve d’ingéniosité. Il en a été de même dans la province, de l’Ontario. Ayant vécu en France pendant l’année inédite que nous venons de traverser, j’ai été à même de constater la résilience des liens commerciaux entre les entreprises ontariennes et françaises.

À titre de chef du Bureau du Commerce et des investissements de l’Ontario, qui est hébergé à l’ambassade du Canada à Paris, je dirige une petite équipe qui se consacre à la promotion du commerce, des investissements et des projets de la R & D entre l’Ontario et la France. Notre mandat consiste à faciliter la création de relations directes entre les entreprises ontariennes et les distributeurs, fabricants d'équipement d'origine, acheteurs et partenaires en recherche et développement français. Nous offrons également un service d’accompagnement aux projets d’implantation en Ontario. Dans les principaux secteurs économiques, des sociétés de toutes tailles ‒ les start-up, les PME ou les grandes entreprises, bénéficient des services du réseau international de bureaux ontariens, que ce soit en France ou dans les autres marchés clés pour l’Ontario.

Dès le début de la pandémie de COVID-19, le Bureau du commerce et des investissements de l’Ontario à Paris, comme tant d’autres entreprises et instances, s’est penché sur le défi d’assurer la continuité de ses services de la manière la plus efficace que possible. Nous avons assuré la transition rapide vers la prestation de nos programmes en virtuel, sans être en mesure de savoir au préalable si nous réussirions à promouvoir l’Ontario sur le marché ou à permettre aux entreprises de continuer à tisser de nouvelles relations commerciales.

Plus d’un an plus tard, force est de constater que les partenariats conçus pour le long terme peuvent résister aux défis tels que provoqués par cette crise sanitaire et même accélérer le développement, la commercialisation et l’accès au marché de nouveaux produits.

Tous les bons ingrédients

Le regard tourné vers l’avenir est l’une des raisons pour lesquelles les sociétés françaises souhaitent établir des partenariats commerciaux avec l’Ontario. En fait, nous disposons de tous les ingrédients nécessaires pour aider les entreprises à réussir.

Par exemple, l’écosystème de l’innovation dynamique ontarien se distingue non seulement par son bassin de talents exceptionnels et multilingues mais également par son ouverture aux nouveaux arrivants. Nous offrons un cadre parmi les plus accueillants au monde : ainsi le traitement des demandes de permis de travail peut s’effectuer en aussi peu que 10 jours ouvrables dans le cas des talents très spécialisés.

L’Ontario est également réputée pour son emplacement stratégique, ce qui facilite l’accès au marché nord-américain. Le vaste réseau commercial entre l’Ontario, les États-Unis et d’autres pays est un atout pour les entreprises qui souhaitent s’installer. Par ailleurs, nos chaînes d’approvisionnement intégrées, dans les secteurs de l’automobile, de l’aérospatiale et de la fabrication de pointe, auxquelles s’ajoutent des avantages concurrentiels sur le plan des coûts, font de l’Ontario l’un des meilleurs endroits où faire les affaires.

Notre leadership mondialement reconnu en matière de technologie est un avantage de taille pour qui veut s’installer. On y trouve la deuxième plus importante grappe en technologies de l’information en Amérique du Nord et des compétences de haut niveau dans les secteurs de l’intelligence artificielle, de la cyber sécurité, des véhicules connectés et autonomes et de l’informatique quantique. L’Ontario possède donc tous les atouts nécessaires pour développer les technologies de l’avenir.

Une communauté des sciences de la vie florissante

La grappe importante de la recherche biomédicale et des technologies médicales, la quatrième en importance en Amérique du Nord, attire de nouveaux investissements par des sociétés françaises de premier rang. Le 31 mars 2021, Sanofi, l’une des plus importantes sociétés biopharmaceutiques productrices de vaccins au monde, a annoncé l’agrandissement de ses installations en Ontario afin de répondre à la demande croissante pour des vaccins antigrippaux. Elle a ainsi renforcé la capacité du Canada à faire face à de futures pandémies et créé 300 emplois de haute qualité. Le gouvernement de l’Ontario, en partenariat avec le gouvernement du Canada et la ville de Toronto, s’est associé à Sanofi pour réaliser cet investissement phare dans l’écosystème ontarien des sciences de la vie.

Sanofi s’est engagée à investir 79 millions de dollars par année, en moyenne, dans des activités de recherche et développement en Ontario, soit plus d’un demi-milliard de dollars d’ici à la fin de l'entente. La société pourra compter sur les plus brillants experts scientifiques de la province. Ces derniers sont soutenus par les 55 000 personnes, ou presque, qui obtiennent un diplôme postsecondaire en science, technologie, ingénierie et mathématiques chaque année en Ontario.

En mars 2021, Novocol Pharmaceutical of Canada, filiale de Septodont, une société pharmaceutique et d’instruments médicaux française et un chef de file mondial de la prise en charge de la douleur dentaire, a annoncé l’agrandissement de ses installations de bioproduction à Cambridge, en Ontario. Cet investissement permettra à Novocol d'étendre ses services de remplissage et de finition et aidera le Canada à mieux se préparer à de futures pandémies en améliorant sa capacité de production de vaccins et de traitements.

LUMIBIRD a annoncé récemment qu’elle étend ses activités à Ottawa. À titre de membre de l’écosystème local, LUMIBIRD continuera d’approfondir son expertise dans les systèmes LIDAR (détection et télémétrie par ondes lumineuses) en misant sur les compétences locales et en bénéficiant de la position de chef de file d’Ottawa dans le secteur de la technologie.

Vous pensez à vous installer en Ontario? Vous serez en excellente compagnie!

Airbus, Atos, Faurecia, Safran, SUEZ, Thales et Veolia... Ces sociétés comptent parmi la centaine d’entreprises françaises qui ont choisi de s’établir en Ontario.

L’économie ontarienne, dont la composition est très diversifiée, se caractérise par la vigueur des secteurs de la fabrication et de la technologie, la présence d’un réseau de centres d’innovation régionaux, le dynamisme de son écosystème de start-up et de la R & D, et la facilité d’accès au capital. Voilà de raisons convaincantes de s’installer en Ontario. Pas étonnant qu’elles aient déjà attiré l’attention d’autant de sociétés françaises.

Le Bureau du commerce et des investissements de Paris est ravi de contribuer aux divers partenariats commerciaux en pleine expansion entre des sociétés françaises et ontariennes. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec nous. À bientôt.