A computer screen showing electric vehicle being designed

LG Energy Solution (LGES) et Stellantis ont uni leurs efforts pour ouvrir la première grande usine de batteries pour véhicules électriques en Ontario, au Canada. C’est le plus grand investissement dans la fabrication automobile de l’histoire de la province, et le plus récent signe que la révolution des véhicules électriques a saisi l’Ontario.

L’investissement de plus de 5 milliards de dollars servira à construire une usine de fabrication de batteries pour les véhicules électriques du Canada, et devrait entrer en service d’ici 2025. L’usine produira des batteries pour équiper des centaines de milliers de véhicules électriques par année dans le marché nord-américain.

« LG Energy Solution, en collaboration avec Stellantis et les gouvernements du Canada et de l’Ontario, a confiance de pouvoir jeter des bases solides pour la chaîne de valeur des batteries dans la région, et ainsi accélérer la transition vers l’énergie verte, déclare Young Soo Kwon, chef de la direction de LGES. Grâce à ce partenariat, nous pourrons prendre place comme un grand joueur des chaînes de valeur de l’énergie verte locales. La création d’une coentreprise de fabrication de batteries au Canada, un pays reconnu comme un chef de file des ressources d’énergie renouvelable, est essentielle pour LG Energy Solution, qui vise à faire fonctionner davantage de véhicules électriques partout dans le monde. »

Carlos Tavares, chef de la direction de Stellantis, est du même avis.

« Notre partenariat avec LG Energy Solution est un autre pas en avant pour concrétiser notre plan proactif d’électrification dans la région, qui prévoit que les véhicules électriques à batterie représenteront 50 % de nos ventes aux États-Unis et au Canada d’ici la fin de la décennie, explique M. Tavares. Nous sommes reconnaissants de l’appui des gouvernements à l’échelle municipale, provinciale et fédérale, et de leur dévouement à faire du Canada un chef de file nord-américain dans la production de batteries pour véhicules électriques. »

L’incroyable écosystème de l’automobile et de la fabrication de l’Ontario en fait l’endroit idéal pour faire croître ses activités en tant que fabricant de batteries. La province compte cinq fabricants automobiles, est la deuxième région en importance en Amérique du Nord pour la production de véhicules, et a une position stratégique à moins d’une journée de route de 30 usines d’assemblage. En tant que poids lourd de la fabrication, l’Ontario dispose d’une réserve de talents inégalée offrant une main-d’œuvre de première qualité, à des taux de rémunération jusqu’à 30 % plus compétitifs qu’ailleurs en Amérique du Nord.

D’ailleurs, l’industrie automobile de l’Ontario est prête pour une intégration verticale complète. À une abondance de matériaux bruts requis pour la fabrication de batteries – comme le nickel, le cobalt, le lithium et le graphite – s’ajoute la présence d’entreprises automobiles, minières et de produits chimiques de calibre mondial pouvant s’intégrer à une chaîne d’approvisionnement complète.

Par son Plan exhaustif relatif à l’électricité, l’Ontario permet aux grandes entreprises industrielles et commerciales d’économiser en moyenne 15 à 17 % sur leur facture d’électricité. La province dispose d’un bouquet énergétique sans émissions à 94 %, et a créé des crédits pour l’énergie propre, ce qui en fait un lieu de choix pour les investisseurs soucieux d’une empreinte énergétique verte.

L’histoire de la fabrication de véhicules en Ontario remonte à plus de 100 ans, et cet investissement monumental renforce la position de la province comme chef de file d’une nouvelle ère d’électrification.