The Royal Alexandra Interprovincial Bridge as seen leading into Ottawa, Ontario, Canada at dusk

Les entreprises de technologie et de logiciels affluent vers l’Ontario à un rythme sans précédent, alors que la province s’impose comme leader mondial de la technologie

Le récent rapport 2022 Scoring Tech Talent du CBRE (en anglais seulement) confirme ce que les meilleures entreprises de technologie et les meilleurs talents mondiaux savent depuis longtemps : l’Ontario, notamment les marchés clés de Toronto, d’Ottawa et de Waterloo, est une destination nord-américaine essentielle pour les talents technologiques, et la pandémie n’en a pas diminué l’attrait.

À présent dans sa 10e année, CBRE évalue les 50 principaux marchés nord-américains en analysant 1 indicateurs de leur capacité à attirer et à développer des talents technologiques, tels que les taux’d'obtention de diplômes en technologie, la concentratio’ d'emplois technologiques, la taille du bassin de ma’n-d'œuvre ainsi que les coûts de la m’in-d'œuvre e’ de l'immobilier.

Grâce à des établissements d’enseignement postsecondaire primés, des politiques et des programmes d’accueil des immigrants (dont le Programme ontarien des candidats à l’immigration) et à un gouvernement favorable et avant-gardiste, il n’est pas surprenant que les villes de l’Ontario soient au sommet de la liste.

Ces villes exceptionnelles jalonnent l’autoroute de l’innovation de la province, le vaste corridor de TI de l’Ontario qui s’étend de Windsor et de Waterloo à l’ouest, à Toronto au centre et à Ottawa à l’est.

Toronto arrive en 3e place

Considéré comme le marché affichant le plus grand « afflux de cerveaux » sur le continent, le secteur de la technologie de Toronto a créé près de 90 000 emplois au cours des cinq dernières années, dépassant San Francisco, Seattle, Washington, New York et Boston. Ce pôle technologique dynamique a généré 26 338 diplômés en technologie au cours de la même période.

Graphique indiquant le talent technologique trouvé sur les marchés de plus de 50 000

Toronto continue également d’attirer les esprits les meilleurs et les plus brillants du monde entier, en accueillant même la conférence annuelle des « Jeux olympiques de la technologie », Collision. Connectés à l’échelle mondiale, ces talents technologiques sont attirés par la possibilité de mettre au point des technologies transformatrices qui mettent l’accent l’intelligence artificielle (IA), l’automobile et la mobilité, l’écotechnologie, les médias numériques, la technologie financière, les sciences de la vie et la technologie pharmaceutique.

Rencontre entre professionnels technologiques dans leur bureau au centre-ville de Toronto, en Ontario
La tendance du recrutement à distance continue de croître, tout comme les emplois technologiques à Toronto, qui ont augmenté de 44 % au cours des cinq dernières années.

Waterloo : Le premier petit marché des talents technologiques d’Amérique du Nord

Pour la deuxième année consécutive, Waterloo a remporté la première place au classement Tech Talent Rankings 2022 du CBRE des petits marchés de technologie en Amérique du Nord, se situant au 24e rang au classement général. Le rapport indique que Waterloo a la population de diplômés et de millénariaux la plus dynamique, ainsi qu’une forte concentration de travailleurs en technologie en plus d’offrir d’importants avantages sur le plan des coûts. Ces deux facteurs stimulent la croissance dans des domaines comme l’IA, l’automobile et la mobilité, les affaires et la technologie financière, la cybersécurité, la fabrication, l’industrie 4.0 et la technologie quantique.

Le rapport souligne également l’importance du corridor Toronto-Waterloo (en anglais seulement). Avec 16 universités et collèges, 15 000 sociétés de technologie et 5 200 entreprises en démarrage, les villes reliées au corridor ont presque autant de travailleurs technologiques que New York et vont, au vu des taux de croissance actuels, devancer New York au cours des prochaines années.

Ottawa occupe la 13e place

Bien qu’elle soit connue comme la capitale fédérale du Canada, Ottawa attire et promeut les géants et les entreprises en démarrage dans le secteur technologique depuis longtemps.

Comme le souligne CBRE, « la concentration de talents technologiques, à savoir le pourcentage de l’emploi total, est un facteur qui influe sur le caractère “technologique” du marché et sur son potentiel de croissance ».

Avec 11,6 % de sa main-d’œuvre totale travaillant dans l secteur de la haut technologie et 14 % de l’emploi total des TIC en Ontario, la ville d’Ottawa a la plus forte concentra Tion de talents technologiques sur le continent;Toronto et Waterloo se ctrouvent juste derrière, aux troisième et quatrième places,créant un environnement très favorable à l’innovation.

Ottawa accueille plus de 3 000 entreprises de s’appuyant sur des décennies d’innovation, de recherche et développement et d’expertise technologique dans des domaines tels que l’aérospatiale, la défense et la sécurité, la technologie des communications, la cybersécurité, les logiciels, la 5G et les villes intelligentes.

Panneau d’Ottawa au marché ByWard, au centre-ville d’Ottawa, en Ontario, Canada
Ottawa possède la plus forte concentration de talents technologiques par rapport à son effectif global parmi les 50 premières villes du classement du CBRE.

London, en Ontario : la ville qui fait sensation dans l’univers de la technologie

Pour la deuxième année consécutive, London, en Ontario, s’est positionnée en 10e place sur la liste « Next 25 » du CBRE des prochains pôles technologiques nord-américains en devenir. Au cours des cinq dernières années, la ville de London, petite mais puissante, a doublé le nombre d’emplois dans le domaine de la technologie. En tant que marché-test reconnu à l’échelle nationale, London est le lieu idéal pour les entreprises qui mettent au point de nouveaux produits et services technologiques avant avant leur lancement à l’échelle nationale, ou même mondiale.

Vue nocturne de la ligne d’horizon de London, en Ontario, depuis la rivière Thames
London, en Ontario, a le potentiel de devenir un pôle technologique important, explique le rapport Scoring Talent Report 2022, du CBRE.

« Bien que l’industrie soit confrontée à des défis cycliques très réels à court terme, notre théorie sur le long terme demeure inchangée : le secteur de la technologie continuera de stimuler la croissance au fur et à mesure que notre économie fondée sur les connaissances se développera », conclut Paul Morassutti, vice-président du conseil de CBRE.

En savoir plus sur le secteur florissant des TI en Ontario ainsi que ses programmes de R-D et d’encouragement technologique afin de vous aider à lancer votre entreprise.