Aspire Food Group CEO Mohammed Ashour
Textes reproduits avec l'autorisation expresse du London Free Press, une division de Postmedia Network Inc.

Le chef de la direction d’Aspire, Mohammed Ashour, au coin d’Innovation Drive et de Concept Drive à London, en Ontario, le site de la plus grande usine de fabrication de protéines d’insectes au monde.

Aspire s’est donné comme objectif de relever l’un des plus grands défis de notre époque : la sécurité alimentaire.

Pionnière dans le domaine de l’agriculture durable en matière d’insectes, Aspire Food Group (en anglais seulement) construit la première usine entièrement automatisée de fabrication de protéines d’insectes de qualité alimentaire au monde à London, en Ontario.

Mettant en application l’automatisation industrielle et la robotique, l’Internet des objets et l’apprentissage profond et l’analyse approfondie pour élever et transformer des grillons, Aspire est sur le point de révolutionner la production de protéines de qualité alimentaire et de placer l’Ontario au premier rang des secteurs émergents des insectes et des protéines durables.

Un concept gagnant

Aspire utilise une technologie intelligente de pointe pour repousser les limites de l’exploitation agricole
Aspire utilise une technologie intelligente de pointe pour repousser les limites de l’exploitation agricole

Mohammed Ashour et quatre autres étudiants de l’Université McGill ont eu l’idée d’utiliser les insectes comme nourriture en 2013 lorsqu’ils ont décidé de participer au Hult Prize. Le concours annuel invite les étudiants en MBA de partout dans le monde à relever les défis les plus critiques de la planète. Cette année-là, l’objectif était de trouver des solutions pour améliorer la sécurité alimentaire et la rareté des aliments.

L’équipe de M. Ashour a battu 11 000 autres participants. Aspire Food Group est née grâce au financement d’amorçage d’un million de dollars américains offert par le Hult Prize. Au cours des cinq années suivantes, M. Ashour et ses partenaires ont travaillé à l’élaboration et à la maîtrise de la technologie qui permettrait d’élever des grillons à grande échelle de manière durable, puis de les transformer en une solution de rechange protéique riche en éléments nutritifs.

En 2019, le moment était venu de commercialiser le tout, et l’entreprise a commencé à examiner des emplacements aux États-Unis et au Canada.

L’équipe d’Aspire a été attirée par le secteur agroalimentaire florissant de London

« Nous n’avons négligé aucun détail, indique M. Ashour, qui ajoute qu’ils se sont penchés sur environ vingt emplacements différents avant de choisir London.

La ville a gagné haut la main. London offre tout ce dont nous avons besoin, en commençant par un groupe de transformation alimentaire dynamique et sophistiqué qui nous donne accès aux fournisseurs et aux bons types de talents. »

London offre également aux entreprises innovantes comme Aspire des possibilités de relations avec des chefs de file en matière de technologie domestique dans des domaines allant de la robotique à l’intelligence artificielle, des technologies qui sont nécessaires pour construire une usine « unique en son genre ».

Un gouvernement proactif qui vous soutient

Ensuite, il y a le climat commercial favorable de la ville. « Il y a une réelle attitude positive à London, affirme M. Ashour. En fait, l’achat du terrain, l’obtention de tous les permis et la construction de l’usine, tout cela, ou presque, pendant la COVID-19, se sont faits de trois à six mois plus rapidement qu’ailleurs, ce qui représente des millions de dollars d’économies. »

Autre avantage : Aspire a bénéficié d’un soutien important du gouvernement. NGen Canada, le super groupe de fabrication de pointe du Canada, a fourni un montant de 17 millions de dollars à l’usine de 90 millions de dollars. Technologies du développement durable Canada a offert 10 millions de dollars de plus.

Les deux fonds sont axés sur le soutien des technologies transformatrices afin de stimuler l’innovation dans la fabrication et les technologies propres.

Système d’arrosage robotisé
Système d’arrosage robotisé

La construction de la nouvelle usine de 100 000 pi2 d’Aspire est presque terminée, et M. Ashour est convaincu que la première récolte aura lieu à la fin de mars 2022. Chaque année, l’usine de London produira 12 millions de kilos de grillons. Pour mettre cela en perspective, si la même parcelle de terre était utilisée pour cultiver le bétail, qui offre la même qualité de protéines, elle produirait quelques milliers de kilos seulement.

Une fois l’usine en marche, quelle sera la suite pour Aspire?

« Nous avons 12 acres à London, et notre usine actuelle en occupe seulement 40 %, ce qui nous permet de doubler facilement notre empreinte. »

Mais c’est la perspective d’une croissance mondiale qui enthousiasme vraiment M. Ashour. « La technologie que nous avons mise au point, et que nous continuerons de peaufiner, est automatisée et modulaire pour qu’elle puisse être redimensionnée et utilisée dans n’importe quelle région. »

Apprenez-en plus sur le dynamique secteur de la fabrication de produits alimentaires et de boissons en Ontario..