Collision main stage with pink and purple light-up pillars and an enthusiastic host gesturing to the audience
La scène principale dynamique a présenté un large éventail de contenus, allant de conférences phares à des jeunes pousses révolutionnaires, les grands écrans affichant fièrement la silhouette de Toronto entre les présentations.

L’atmosphère était électrisante lors de la conférence technologique Collision de cette année, qui s’est tenue à Toronto, en Ontario. C’était la première fois que la conférence se déroulait en personne depuis le début de la pandémie, il y a deux ans.

Collision se targue d’être « les Jeux olympiques de la technologie », « Coachella pour les geeks » et « TIFF pour la technologie ». Pour une personne qui y assiste pour la première fois, l’événement est à la hauteur du battage médiatique. Dès l’instant où vous mettez les pieds dans le site, vous êtes hypnotisé par les scènes lumineuses, audacieuses et plus grandes que nature qui projettent des présentations condensées de 20 minutes sur des écans jumbotrons de 20 pieds. Des célébrités du secteur s’exprimant avec le sérieux d’un TED Talk touchent le cœur et l’esprit de milliers d’innovateurs, de passionnés du secteur et de leaders d’opinion.

Cette année, 35 000 participants ont rempli les centres Enercare et Beanfield sur le site emblématique de l’Exhibition Place de Toronto. Il s’agissait du deuxième événement Collision en personne dans la ville.

Extérieur de l’entrée principale de l’Enercare Centre avec une enseigne de Collision Toronto devant celle-ci
Plus d’un million de pieds carrés d’espace de congrès dans l’Enercare Centre de Toronto a été rempli par plus de 35 000 visiteurs de 130 pays pour Collision 2022.

La transition vers Toronto

Ce qui a commencé comme une retombée du Web Summit européen, Collision a été lancé par l’entrepreneur irlandais Paddy Cosgrave en 2014 dans la ville de La Nouvelle-Orléans, en Louisiane aux États-Unis, avec un modeste 1 500 participants.

M. Cosgrave a pris la décision monumentale d’amener la conférence à Toronto, en Ontario, en 2019. « Une nouvelle vague de fondateurs canadiens crée des entreprises non seulement à partir du Canada, mais dans le monde entier », a-t-il déclaré au Globe and Mail en 2018. « De Shopify à Cloudflare, il y a une nouvelle génération qui trace une voie mondiale. Le visionnaire de l’IA de Google, Geoff Hinton, est basé à Toronto, et non dans la Silicon Valley. »

En effet, Shopify, Cloudflare, Google et toute une série de géants de la technologie se sont installés dans la province. Même pendant la pandémie, alors que le monde s’est arrêté, la scène technologique de Toronto a vu s’agrandir Pinterest, TikTok, Reddit, Wayfair, Netflix et Doordash.

M. Cosgrave n’est pas étranger au fait que Toronto est le marché technologique qui connaît la plus forte croissance en Amérique du Nord. Il a déclaré au Globe que, pour que la conférence se développe, elle avait besoin d’un « foyer plus grand et plus mondialement connecté », et que Toronto était ce foyer.

Avec une présence dans les domaines de l’automobile, des technologies financières, des technologies médicales, des technologies propres, de la cybersécurité et des médias numériques, l’Ontario (au Canada), situé au cœur de l’Amérique du Nord, était le nouvel emplacement permanent idéal pour Collision.

Des représentants de tous les secteurs de l’industrie technologique

Alors que les années 2020 et 2021 ont mis un terme aux conférences et aux événements en personne, la Collision Conference 2022 a été accueillie par des foules enthousiastes et des réseaux dynamiques venus du monde entier, avec des stands basés en Ontario présentant des forces dans tous les coins de la salle d’exposition.

Un échantillon de l’impressionnant écosystème de l’Ontario, composé de talents de premier plan, d’établissements de recherche de renommée mondiale et d’une infrastructure de R-D reconnue mondialement.

La région du Grand Toronto était la plus présente à Collision, avec des stands de la région de Durham (connue pour l’automobile et abritant la soufflerie ACE), de la région de York, de Mississauga, de Hamilton et de Brampton.

Toutes ces villes et bien d’autres encore se trouvent le long de « l’autoroute de l’innovation » de l’Ontario, le vaste corridor informatique de la province qui s’étend de Windsor et Waterloo à l’ouest à Toronto au centre et à Ottawa (une plaque tournante réputée pour la 5G) à l’est.

Modèle Lego du Canadarm3 et d’un satellite
Modèle de technologie de MDA exposé au Brampton Innovation District. La prochaine technologie Canadarm3 de MDA est conçue pour un avant-poste dans l’espace lointain qui sera placé en orbite autour de la Lune au milieu des années 2020.

Le célèbre incubateur d’entreprises ventureLAB de Markham a donné le feu vert à l’entreprise de technologie d’agriculture verticale Just Vertical, dont la technologie écologique est conçue pour faire du bien à vous, à votre communauté et à la planète.

Dans le Quartier de l’innovation de Brampton - un centre impressionnant comprenant la Ryerson Venture Zone, le Rogers Cybersecure Catalyst, des stands pour Stellantis, Coca Cola et MDA et marqué par l’innovateur local et la célébrité Brampton Batman - le Collège Sheridan a présenté son Centre for Advanced Manufacturing and Design Technologies. Une équipe d’étudiants en ingénierie du programme a démontré les capacités d’un bras robotique intelligent conçu pour lire le résultat d’un dé afin de sélectionner le cadeau de la conférence dans son plateau et de le placer devant le participant qui le reçoit.

Un cadre rectangulaire vertical avec 6 plantes empilées de chaque côté et une source de lumière au milieu.
La mission de Just Vertical s’est étendue à son jeu interactif et virtuel de la roue tournante, dont l’un des prix permet de donner un repas à une personne dans le besoin par l’intermédiaire de Second Harvest.
Batman de Brampton serrant la main d’une participante enthousiaste devant sa batmobile
Brampton Batman, célébrité locale et innovateur, a accueilli les participants devant sa batmobile entièrement opérationnelle et personnalisée.

Un bras robotique sur une table, perché au-dessus de trois plateaux avec des prix, un ingénieur fait des gestes vers la machine
Le bras robotisé de Sheridan, piloté par l’IA, lit le dé, sélectionne soigneusement le porte-clés lumineux aligné sur son marquage et le dépose sur la plateforme de livraison pour le destinataire.

Le réservoir de talents pour les STIM en Ontario est énorme, avec 63 500 étudiants en STIM qui obtiennent leur diplôme chaque année et qui ne cesse de croître, alimentant une force de plus de 320 000 travailleurs en TI et 24 000 entreprises technologiques. L’éducation fait instinctivement partie de la culture de l’Ontario, puisque 71 % de ses adultes en âge de travailler ont terminé des études postsecondaires, un taux supérieur à celui de tout autre pays de l’OCDE.

Une section entière de Collision était consacrée aux stands de l’Ontario et présentait de nouvelles entreprises innovantes allant de la technologie financière à la technologie médicale en passant par la cryptographie, avec de nouvelles entreprises chaque jour de la conférence. Bien que 148 délégués de l’Ontario aient participé à l’événement, une poignée d’entre eux ont représenté leurs petites entreprises de manière importante sur le plancher d’exposition, en établissant des contacts avec des entreprises partageant les mêmes idées et des partenaires technologiques potentiels du monde entier.

Parmi les stands de l’Ontario, des participants enthousiastes et des délégués de l’Ontario souriant, faisant des gestes, se mêlant et établissant des contacts.
Les stands de l’Ontario, au Canada, présentaient de nouvelles entreprises technologiques passionnantes qui sont prêtes à avoir un impact sur la scène mondiale.

Les technologies de l’avenir

Alors que nous émergeons lentement de la pandémie de COVID-19, nous sommes tous à la recherche de la nouvelle normalité en matière d’affaires, une normalité à la fois à distance et numériquement connectée. Nous sommes également confrontés à l’avenir de notre environnement et à ce qu’il signifie pour nos entreprises, nos villes et notre mode de vie. En assistant aux conférences et aux stands de Collision pendant trois jours, le message était clair : les plus grands esprits de tous les coins du monde de la technologie innovent en ce moment même pour répondre à nos besoins de connexion, de communauté et d’amélioration de la planète. La technologie au service du bien. La technologie pour l’avenir.

Kiosque animé de Toronto montrant la citation « La ville la plus diverse du monde » - BBC Radio
Un biscuit chinois ouvert avec le message « La magie de Toronto se trouve dans le cœur de ses habitants »

Toronto est un lieu où les entreprises du secteur des technologies de l’information réussissent et où la diversité fait sa force.

Pour un nouveau venu à Collision, l’événement porte bien son nom : c’est un lieu où se rencontrent des innovateurs technologiques, des leaders d’opinion, des universitaires et des représentants régionaux, dans une atmosphère propice à la réalisation de projets.

Explorez le solide écosystème des technologies de l’information de l’Ontario.